Ruptures technologiques

 

Source Xerfi
Source Xerfi

 

Les cabinets d’expertise à la croisée des chemins vivent des ruptures technologiques sévères… mais pas que !

Dérèglementation et ouverture du capital génèrent un accroissement des pressions concurrentielles qui se traduit dans la baisse tendancielle des honoraires en comptabilité et en audit légal, mais également celle de la rentabilité globale des cabinets qui ne sont compensées que par la maîtrise de la masse salariale.

Source Xerfi
Source Xerfi

L’évolutions des besoins des entreprises banalise ces missions traditionnelles et avive la concurrence et la guerre des prix, ce qui est renforcé par un contexte économique déprimé.

Dans le même temps, les jeunes clients et collaborateurs “digital natives” et de nouveaux intervenants (cabinets online, comparateurs, places de marché) poussent à la dématérialisation de la production comptable, fiscale et sociale dans une recherche effrénée de gains de productivité.

Source Xerfi
Source Xerfi

Les derniers congrès d l’Ordre ont témoigné d’une forte poussée et de la créativité de nouveaux éditeurs d’outils de dématérialisation et de plateformes collaboratives, voire de RSE (réseau social d’entreprise) : le prochain à Paris avec pour thématique “Le cabinet numérique” devrait proposer un feu d’artifice de nouveautés technologiques.

Pour autant, les outils seuls n’ont qu’un impact limité sur les gains de productivité annuels d’un cabinet (souvent moins de 1% par an).

Les méthodes d’optimisation de l’organisation productive mais aussi le changement de règles de management interviennent alors pour booster la captation et la reconstitution de marges, indispensables à la pérennité des cabinets.

Sur la fin de 2014 et le début 2015, nous lançons un cycle de séminaires axé sur ces méthodes, sur la remise en question des règles de management et de gestion, et sur la proposition de nouveaux indicateurs de performance (voir programme ici). Nous proposons une sérieuse remise en question des pratiques traditionnelles et une illustration opérationnelle sur le support du logiciel TurboBusiness (voir blog dédié).

couv-3D-4_reduiteLes premiers éléments de ce séminaire ont été ébauchés dans notre livre blanc (téléchargeable sur ce blog) et la méthode des 5P est née de ces réflexions et de la fertilisation de nos échanges avec des consultants spécialisés dans la Théorie des Contraintes, et praticiens de la chaîne critique.

EntrepriseNous en espérons plusieurs progrès fondamentaux :

– le retour du contrôle productif par le cabinet de sa période fiscale
– une organisation fluidifiée, déstressée et performante
– des gains de productivité très significatifs (+10 à +30% rapidement)
– un abaissement des coûts de revient des missions traditionnelles
– le dégagement de temps consistants pour développer du chiffre d’affaires dans les axes stratégiques souhaités.

Profitons donc de ces ruptures technologiques pour faire la différence… et s’en affranchir très vite !