Pourquoi les petits cabinets ne survivront pas sans une organisation performante ?

Pourquoi les petits cabinets ne survivront pas sans une organisation performante ?

5 périodes fiscales successives de plus en plus difficiles prouvent qu’il se passe quelque chose…

Des clients indisciplinés, des collaborateurs en surqualité, la DSN, etc… toutes ces causes ont bon dos pour justifier des périodes fiscales interminables qui se terminent inéluctablement au coeur de l’été, avec des gens de plus en plus fatigués, et des problèmes de santé accrus.

L’attractivité de la Profession et sa rentabilité n’ont jamais été aussi faibles : également un symptôme ?

Trouver des collaborateurs devient un chemin de croix et les coûts de vos RH vont remonter.

Ils suivent en cela les coûts informatiques que le cloud et les outils saas ont propulsé de 3% du CA (en moyenne) aux alentours de 5%. Le modèle de tarification de tous les nouveaux éditeurs basé sur des tarifs en € par dossier et par mois va amplifier le phénomène.
La disparition programmée du CICE finira d’enfoncer le clou dans le résultat des cabinets…

Au final, des coûts qui augmentent face à des honoraires qui baissent : où pensez-vous que cela va se terminer pour beaucoup de cabinets ?

90% des cabinets d’expertise comptable sont en première ligne car leur organisation productive n’est pas optimisée. Du fait de leur faible taille, ils ne peuvent segmenter suffisamment leurs RH sur les missions pour préserver une rentabilité suffisante.

De plus, ils continuent d’accumuler des outils de production sans aucune connaissance ni aucune optimisation de leurs goulots d’étranglement réels.

Ceci a une conséquence grave : ils perdent dans leur chaîne de traitement la totalité de leurs gains de productivité procurés par les outils.

L’absence de planning de charge automatique et dynamique empêche toute visibilité. L’application de méthodes d’optimisation pour finir ses dossiers 31/12 au 31/03 et éradiquer massivement ses mali est impossible.

Sur ce lien la vidéo concernant l’outil TurboBusiness et de la Méthode des 5P.

Pourtant la mixité du papier et des filières dématérialisées ont augmenté le nombre de processus productifs à organiser. La multiplication des outils, voire leur (sur) accumulation, ne font que compliquer les choses dans un premier temps.

La dernière variable d’ajustement : la capacité de travail de l’expert comptable et sa rémunération

Alors, c’est la force de travail de l’expert comptable et sa rémunération qui seuls restent pour faire tenir debout ces petits cabinets.

Mais tout cela a des limites qui seront atteintes de plus en plus rapidement à mesure que la robotisation et le champ concurrentiel tireront les honoraires vers le bas. A quand la mission de pilotage de gestion payante et la compta (et le fiscal courant) pour 1€ de plus ?

Aujourd’hui, certaines grosses structures industrielles sont capables de produire entre 30 et 50% moins cher que la moyenne de la Profession. Elles sont prêtes pour l’assaut final… et une concentration sans précédent de la Profession !

Voir sur Planète Performance (bouton « souscription ») la formule freemium et le Turbo’Club pour bénéficier de logiciels (lettre de mission, planification, facturation, trésorerie) quasiment gratuits.

Regarder également les témoignages d’Eric BEDETTI, d’Yves DEKEGELEER, d’Hervé JOORIS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *