Gains de productivité : ils sont peu dans la production !

HommeAToutFaireRechercher des gains de productivité uniquement dans les outils de production est une voie réductrice

Le numéro 3 du rapport D-Cryptages le montre clairement : le gain de productivité moyen des cabinets français ne dépasse pas 1% (exactement + 0,8%) l’an dernier ce qui est conforme à nos études.

Qu’est-ce que cela veut-il dire ?

Que la pensée unique « mes gains de productivité reposent sur mes outils de production » doit être sévèrement remise en question !

Pourtant, au regard de la fréquentation des stands au dernier congrès de Lyon, le succès des éditeurs présentant de la comptabilité dématérialisation (entre autres) laisse penser tout le contraire.

Las, cette focalisation sur la piste la moins prometteuse du potentiel de gains de productivité laisse penser que la majorité de la Profession va continuer à courir derrière un petit lapin.

Alors que la perte sur les honoraires récurrents et la baisse tendancielle des marges courent comme le lièvre…

Les vrais gains sont dans l’organisation de la production : +30% en vue !

Ces gains doivent être recherchés dans la mise en oeuvre des processus du cabinet permettant non seulement de gérer des obligations (donc des délais), des budgets de temps  (vos capacités) mais aussi des RH (les coûts principaux du cabinet) à l’optimum.

Sachant que cette vision capacités/coûts, si elle est nécessaire, n’est pas suffisante et même souvent contreproductive pour rechercher la performance maximale du cabinet.

IndicateursTLSLa performance est dans de nouveaux indicateurs

Dans récent notre livre blanc, nous indiquions que la vision réduite à l’optimisation des coûts est une vision « locale » au sens de la Théorie des contraintes qui ne garantit pas la performance « globale » optimale (croissance du CA, encours réduits, coûts optimisés).

Il faut alors raisonner avec de nouveaux concepts (recherche et optimisation des goulots du cabinet, production en flux tirés…) et de nouveaux indicateurs « systémiques » :

  • débit (la section du tuyau)
  • vitesse (le délai entre début et fin de la production)
  • qualité (la réduction des dysfonctionnements).

Dès les 12 et 13 novembre prochains à Paris, nous proposerons dans notre nouveau séminaire une méthode totalement opérationnelle supportée par l’outil TurboBusiness. Quatre autres éditions sont prévues prochainement sur St Gilles (La Réunion), Paris, Lyon et Toulouse.

Notre prochain programme dans 5 villes :
« Processus, planification et gains de productivité : une période fiscale 2015 sous contrôle ! »

– Paris les 12 et 13 novembre 2014 (30 places : COMPLET)
– St Gilles (La Réunion) les 24 et 25 novembre 2014 (25 places : inscriptions en cours)
– Paris les 2 et 3 décembre 2014 (25 places : inscriptions en cours)
– Lyon les 4 et 5 décembre 2014 (25 places : inscriptions en cours)
– Toulouse les 8 et 9 décembre 2014 (25 places : inscriptions en cours).

Le bon de commande ici.

Détails du programme :

Journée n°1 : Les fondamentaux à comprendre

– Introduction : symptômes et causes des périodes fiscales éprouvantes
o A défaut de lutter contre les contraintes externes, analyser et optimiser son organisation interne
o Les dégâts du multitâches, tueur de productivité et de performance (rentabilité, CA)
o Pourquoi nos modes de raisonnement par les coûts et capacités doivent être reformatés : vers un changement de paradigme
– Les grands principes de la « Théorie des Contraintes »
– Les trois fondamentaux de la « Chaîne Critique »
– Vers une production en « Flux Tirés »
– Des gains de productivité potentiellement élevés (+20 à +30% mesurés sur missions récurrentes)
– Le support du logiciel TurboBusiness pour appliquer ces méthodes à votre cabinet (processus, tâches dépendantes, alertes, dates butoir).

Journée n°2 : Optimiser vos missions récurrentes

– L’optimisation d’un portefeuille de missions : les contraintes propres à un cabinet
– « Chaîne Critique » et « Flux tirés » en pratique :
o Données de cadrage pour les processus standards et missions clients
La date de livraison au client
La date de début
Les tâches : granularité, tâches liées, temps normés
Les ressources : niveau de compétence, polyvalence
Les jalons : dates butoir, alertes clients et internes
o La méthode :
Reconstruire vos budgets de temps avec des tampons de sécurité
Equilibrer votre planning de charge prévisionnel
Planifier les dates de livraison pour remonter dynamiquement
Limiter les encours de production et le multitâches
Piloter votre avancement avec de nouveaux outils : les fever charts et l’index buffer
Les statistiques de TurboBusiness pour identifier les 3 causes de vos malis au plus tôt
Produire et mesurer vos gains de productivité, puis les conserver pour le développement (amélioration continue, missions additives ou conseil).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *